.



Bienvenue chez moi.
Je vous y montre mes collections diverses, et les poésies et contes que j'aime.
N'hésitez pas à me laisser vos commentaires.
Vous pourrez voir mes collections et broderies déjà publiées sur mon ancien blog ICI

lundi 30 décembre 2013

Marque-pages de fête





On arrive déjà à la fin de l'année !

Voici 2 marque-pages de fête, déjà publiés sur mon ancien blog en 2011.


bluecountry


Florence Poing



Voici le jour de l'an


Voici le jour de l'an
C'est la nouvelle année
Ce soir petits et grands
Feront longue veillée
Lorsque minuit sonnera
Tout le monde s'embrassera
Bonne année, bonne année à toute la terre 
Bonne année, bonne année au monde entier !


Poèmes et comptines du jour de l'an



                Passez un bon réveillon, de bonnes fêtes et à l'année prochaine !











samedi 28 décembre 2013

Roses de Noël





Une jolie fleur qui fleurit au moment de Noël et qui dure longtemps dans les jardins, la rose de Noël ou hellébore. Cette année, contrairement à d'habitude, elles ne sont pas encore fleuries dans mon jardin. J'en ai des blanches et des roses, issues de boutures que m'avait donné mon papa.








                                        La rose de Hans



Mendiant dans un couvent, la femme et les enfants d'un brigand retiré dans la montagne y découvrent un jardin enchanté. Celui qu'entretiennent en secret l'abbé Hans et un moine, Léon.

 Les intrus confient toutefois connaître un jardin encore plus beau : la forêt où se cache son mari, dit la femme, devient un paradis chaque nuit de Noël. Hans promet d'intercéder auprès de l'évêque afin de faire absoudre les pêchés du brigand s'il lui est donné de voir aussi cette merveille. L'évêque accepte, exigeant de l'abbé qu'il en ramène une fleur.

Voici Hans et Léon dans la forêt. A minuit, chaque coup de la cloche de la vallée y fait surgir des fleurs de plus en plus belles. 

L'abbé crie au miracle; Léon ne voit que sorcellerie. Alors qu'un ramier se pose sur son épaule, le moine le chasse méchamment :

-"Retourne en enfer !" crie-t-il.

A l'instant, tout revient au froid et à l'obscurité. 

L'abbé meurt de chagrin, les doigts serrés sur un tubercule arraché à la terre. Léon le plante dans le monastère, où, la nuit du Noël suivant, il livre dans la neige de superbes fleurs blanches sitôt offertes à l'évêque qui pardonne au brigand. 

Si la forêt n'a plus fleuri dans la nuit de la Nativité, elle témoigne, ou témoignera sous peu dans votre jardin, de cette légende suédoise : c'est la rose de Noël.

Légende que m'a envoyée  DANIELLE










jeudi 26 décembre 2013

Crottes au chocolat





Merci à toutes pour vos bons voeux !

J'espère que les fêtes de Noël se sont bien passées pour vous toutes et vos familles.

Un peu de chocolat en ces lendemains de fête, au cas où vous n'ayez pas mangé assez !


Index Stock-Vloo




                   Le chocolat


Garni de riz, noix, noisettes ou pistaches,
Je me mélange au lait pour faire de belles moustaches.
Comme une femme fatale je possède un parfum

Qui rend les hommes fous quand même ils n'ont plus faim.


Alain Hannecart (poesie.webnet) 
















lundi 23 décembre 2013

Broderie Joyeux Noël








Cette fois-ci, c'est un marque page que j'ai brodé, sur une toile aïda rouge, avec un petit bouton Père Noël, pour vous souhaiter








            Noël


Tant l'on crie Noël
Qu'à la fin nous vient.
Tout mon coeur appelle
Noël, Noël !
Tout mon coeur appelle,
Tant il se souvient.

Dame neige est en voyage
Sur les routes de l'hiver;
Les oiseaux du voisinage
Se sont enfuis par les airs.

Seul, le rouge-gorge appelle
Avec sa fluette voix;
Il fait : Noël et Noël,
A tous les échos des bois.

Tant l'on crie Noël,
Noël, Noël !
Tant l'on crie Noël
Qu'enfin on le voit.

L'espérance est en voyage;
Dans les bois flambe le houx;
Le petit enfant bien sage
Rêve au bonhomme aux joujoux.

Tant l'on crie Noël,
Noël, Noël !
Tant l'on crie Noël,
Qu'il s'en vient à nous.


Fagus (de son vrai nom Georges Faillet, poète français 1872-1933)





                       Je vous souhaite de passer de joyeuses fêtes !


création MC














samedi 21 décembre 2013

Crèche et lecture de Noël





Un petit diaporama de 10 photos, que j'ai faites à la cathédrale de Quimper, de la crèche avec ses personnages habillés et son couple breton en costumes de Quimper


 

Je suis ensuite allée dans ma librairie quimpéroise préférée (Ravy pour ne pas la citer !) et outre des livres pour offrir comme cadeaux de Noël, j'y ai trouvé ce joli marque-pages de fêtes, comme ils en offrent tous les ans.






Et je vous ai trouvé un petit texte pour l'accompagner. Les livres peuvent servir à tout ! Voyez vous-mêmes :






"Voir le Père Noël,
ce n'est pas évident.
Les rennes, ça file comme une moto,
paraît-il, mais sans bruit.
Puis, le Père Noël en question,
on dit qu'il n'est pas habillé de rouge pour de vrai,
pas comme dans la publicité.
Il est vêtu de blanc nuage, camouflé.

Ce n'est pas du jeu.
Je veux essayer quand même,
mais il reste le plus gros problème :
je suis encore si petit.
La fenêtre est si haute pour moi.
Sur une chaise, j'aurais peur de la chute.

Alors, en sifflant, je prends un livre, monte dessus.
Pas assez. Une encyclopédie, tome I.
Encore un effort, le tome II aussi, comme il est lourd.
Je me hisse sur la pointe des pieds.
Je frotte un peu le verre de la fenêtre givrée.
C'est ma nuit de chance.
Au loin, au-dessus de la colline,

Soudain, je le vois."


Alain Grousset et Carl Delaisse (et s'il n'y avait plus de livres)




création MC









jeudi 19 décembre 2013

Les fées des sapins de Noël





Après la fée de Noël (ICI), voici les fées des sapins

Une petite boule-fée que j'ai trouvé cette année pour décorer mon sapin









et deux autres fées de Noël qui décoraient déjà mon sapin l'année dernière, que je vous avais déjà montré sur mon ancien blog, et que je mets parmi ma collection de fées le reste de l'année.









      La fée des sapins de Noël


Le sapin de Noël est né dans la forêt
Et il y est devenu grand;
Sans se douter qu'un jour, brillamment décoré,
Il ferait la joie des enfants;
Du sapin, croyait-il, les cônes mordorés
Etaient les uniques ornements.

Ô mon bel arbre, tu as quitté à jamais
Ta forêt sombre et éternelle;
Et voici que tes branches croulent désormais
Sous les bougies qui étincellent,
Les boules colorées, les guirlandes étoilées,
Car c'est la veille de Noël.

Tout en haut du sapin veille une poupée-fée;
Dès que les enfants sont au lit,
Elle s'anime et, parmi les branches chargées,
Elle évolue sans faire un bruit.
Vision magique, en cette radieuse soirée,

Fée et sapin, il est minuit.


Cicely Mary Barker



Cicely Mary Barker



création cerise-deco





mardi 17 décembre 2013

La fée de Noël

                            





J'ai réalisé plusieurs broderies pour les fêtes






Après le Père Noël, un petit lutin, voici aujourd'hui une fée de Noël que j'ai brodée d'après une grille du livre Cross Stitch Fairies







et que j'ai finitionné sous forme de carte, avec un ruban et des étoiles.





                               Le Noël d'une petite fée


Je me présente : Je suis Sweet la petite fée des bois. Je suis à peine plus grande qu’une fleur mais je suis une intarissable bavarde ! Cette nuit-là il avait neigé. Au matin, chaque arbre, chaque buisson scintillait au soleil. C’était une merveille! Le temps idéal pour la promenade. 

J’enfilai mon manteau de laine rouge, chaussai mes bottines en nacre et me voilà partie… Je volais par-dessus les prés et les champs, en écoutant chanter le vent. Près du grand sapin bleu, j’aperçus trois enfants qui construisaient un bonhomme de neige.

-"Ce soir, c’est Noël, chouette !" disait l’un. 

Il fixa plusieurs pierres sur la face blanche du bonhomme, en guise de bouche.

-"J’aimerais bien avoir mes cadeaux, tout de suite !" s’exclama le deuxième. 

Il ôta son écharpe pour entourer le cou neigeux.
Quant au troisième, le plus petit, il ajouta, les mains dans les poches :

-"Et le Père Noël… Qui lui fait des cadeaux ?"

Les garçons éclatèrent d’un rire sonore :

-"Que tu es bête ! Le Père Noël est bien trop vieux pour recevoir des cadeaux!"

Cet enfant était loin d’être stupide. Oui, qui pensait à faire des cadeaux au Père Noël ? Personne. Je poursuivis ma route, songeuse. Un rayon de soleil se posa un instant sur ma joue et me réchauffa le cœur… Je poussai un cri de joie : Je tenais une idée de cadeau!

Là où habitait le Père Noël, le soleil s’absentait souvent. Il me suffirait de le capturer pour l’offrir en présent au vieil ami des enfants. 
Attraper le soleil, ne fut pas chose aisée. Je dus m’y reprendre à plusieurs fois. Après plusieurs tentatives, plusieurs coups de baguette magique, je parvins à le faire entrer dans un pot en verre. Puis je serrai ensuite fortement le couvercle.

La nuit tomba d’un coup. Mais qu’importait ! Je voletai, joyeuse, en direction de la Finlande. Quand je parvins au domaine de «L’enfant roi», la résidence du célèbre bonhomme rouge, celui-ci s’apprêtait à partir. Ses rennes attelés, il grommelait en montant dans son traîneau :

-"Curieux ! La nuit est tombée bien vite, aujourd’hui! Où est passé ce maudit soleil ?"

Intimidée, je m’approchai et lui tendis mon cadeau. Etonné, il entreprit de l’ouvrir avec un grand sourire.

- "Ma chère petite…"

Son sourire s’élargit quand il découvrit, au milieu des papiers de soie, la boule de feu.

-"Ah, je comprends tout ! C’est toi, coquine, qui as fait disparaître le soleil !"

Il dévissa le couvercle et laissa s’échapper le bel astre.

-"Sweet, je suis heureux que tu aies pensé à moi. Je te remercie. Mais je n’ai nul besoin de cadeau… Seule la joie des enfants, chaque année, fait mon bonheur. Et le soleil ne peut vivre qu’en liberté…"

Je fus sur le point de pleurer. J’avais été bien sotte, comme d’habitude.
Le Père Noël me tendit la main :

- "Allez, monte ! Ce soir, tu m’accompagnes !"

Je séchai immédiatement mes larmes pour grimper à ses côtés, ravie. Il donna le signal du départ à ses rennes :

-"Tchââ ! Fougueux, Danseur, Fringant, Mégère, Comète, Cupidon, Tonnerre, Eclair ! Allons-y !"

Cette nuit-là, je devins l’amie du Père Noël. Une nuit magique, croyez-moi ! Et si je ne craignais pas de me montrer trop bavarde, j’aurais de belles histoires à vous conter…


Jocelyne Marque (auteur de livres jeunesse)











samedi 14 décembre 2013

Broderie lutin








Après le Père Noël brodé, voici un de ses petits lutins. 


Je vous ai bien eu, tout le monde a cru que c'était le Père Noël quand je vous l'avais présenté dans un précédent article ! C'était ça :



Mais une fois fini, monté sur une pièce de carton et posé sur un chevalet, ça donne ça !

14/17 cm





Bonnets rouges et barbes blanches


Lorsque la neige est tombée,
Bonnets rouges et barbes blanches,
Les lutins de la forêt,

Barbes blanches et rouges bonnets,
Préparent en grand secret,
Bonnets rouges et barbes blanches,
Le traîneau pour les jouets,
Barbes blanches et rouges bonnets.

Quand le Père Noël est prêt,
Bonnets rouges et barbes blanches,
La fête peut commencer,
Barbes blanches et rouges bonnets.


Comptines pour le temps de Noël  Corinne Albaut





création cerise-deco





 

jeudi 12 décembre 2013

Marque-page anges



 
Un joli marque-page d'anges que j'ai reçu de LAURE





Merci Laure





                                   Un ange dans la ville


C'était la veille de Noël. Il était temps de faire ses achats et chacun dans la rue s'agitait les bras chargés de paquets de toutes les couleurs.

Un ange errait à travers la ville : il voulait tenir son rôle d'ange gardien et cherchait à qui il pourrait apporter son aide. Les voitures klaxonnaient, les gens s'écartaient, personne ne le voyait. A l'entrée des grands magasins, il y avait des vigiles, les banques étaient gardées par des messieurs à la mine renfrognée. Il y avait bien un aveugle...mais lui, c'est son fidèle compagnon de chien qui l'assistait.

-"Nul n'a besoin de moi," pensa l'ange, tristement. 


Il s'assit sur un banc mouillé : au coeur du mois de décembre, la neige n'avait pas encore fait son apparition.
Derrière chaque fenêtre ou presque, on voyait des arbres de Noël chamarrés, brillant de mille feux, et à travers toute la ville, scintillaient et bourdonnaient les néons des publicités. Cet univers coloré se reflétait sur le visage des humains : leurs yeux brillaient, les gens étaient beaux.

Soudain, l'ange remarqua un petit garçon et son chien blanc. Ils cherchaient à traverser la rue. Devant eux, s'écoulait le flot ininterrompu des automobiles, des bus, des camions, des taxis, des ambulances, et des voitures de police. Le gamin essayait bien de prendre pied sur le passage pour piétons, mais à chaque fois, reculait, effrayé par les coups de klaxon, le vrombissement des moteurs, le crissement des freins, et les appels de phares.

-"Exactement ce que je cherchais," pensa l'ange. 
                                                                                           

Il se dirigea vers le garçon, lui donna une petite tape sur l'épaule et s'inclina poliment. Le gamin le dévisagea avec de grands yeux ronds. Il vit un ange d'une blancheur rayonnante et comme transparent, comme s'il était fait d'un mélange de silence, de soupirs et de la neige la plus blanche. 

L'ange prit le petit garçon par la main, s'élança par-dessus la circulation des voitures, et le déposa en sûreté de l'autre côté de la rue. Il retraversa pour aller chercher le petit chien blanc. Après avoir déposé l'animal aux pieds de son maître, l'ange souffla délicatement dans le creux de sa main ouverte, et dans l'instant, il se mit à neiger.

-"Quel beau Noël ça va nous faire," s'écria le petit garçon. 

Il se retourna pour remercier l'ange...Mais l'ange n'était plus là...Il avait disparu aussi inopinément qu'il était apparu. Le gamin rentra chez lui avec son petit chien blanc. Il était heureux. Plus rien ne pouvait lui arriver, il le savait...Car maintenant, il avait un ange gardien !


Dusan Kallay-Daniel Hevier (le grand livre de Noël de l'Unicef)











mardi 10 décembre 2013

Les perles de rose



éditions d'art Jack






       Les perles de rose

Si tu veux inventer un collier,
Tiens, voici comment procéder.
De bon matin, te réveiller,

Dans les rosiers, te promener.

Tu verras des perles de rosée,
Sur les roses elles sont accrochées.
Une bonne poignée tu cueilleras,

Dans une boite tu les rangeras.

Un cheveu d'or pour les assembler,
Un tout petit noeud pas trop serré,
Ainsi tu auras un joli collier,
Aussi souple que celui d'une fée.


Gilbert Saint-Pré  (Livre "Nouveau trésor de la poésie pour enfants" par Georges Jan)














samedi 7 décembre 2013

Broderie Père Noël










Un marque-page que j'ai brodé pour Noël, d'après une grille de "broderie.net"








                                          Nom d'un chien !


Pas un bruit dehors. Il neigeait; douze centimètres, selon grand-père. La cheminée réchauffait la pièce. Les enfants écoutaient des chants de Noël en décorant le sapin. Tout était prêt pour la fête du lendemain : le foie gras, les huîtres, la dinde, la bûche, les chocolats...

Cette veillée de Noël était particulièrement calme quand un énorme bruit ébranla la cuisine. J'accourus.

Incroyable ! Le Père Noël était tombé dans mon jardin ! Il n'était pas blessé, mais sa hotte s'était renversée, et il avait troué son pantalon.



Il me fit signe de ne pas alerter les enfants. Hé ! C'est qu'il voulait garder son secret. Il sortit son téléphone :

-"Ho !Ho ! Mère Noël. Je viens d'avoir un accident ! Non, rien de grave, mais ces rennes sont trop rapides. Envoie-moi de l'aide !"

Sous mes yeux ébahis, les lutins arrivèrent du pôle nord, rapiécèrent le pantalon et remirent la hotte en ordre !

-"Et si tu venais m'aider à rattraper mon retard ?" me dit-il.

Houa ! Me voilà partie sous les doux flocons pour un tour du monde en traîneau : une pluie de cadeaux, de Lyon à Rabat, Kyoto, Rio, Québec; des dinos, des ours, des consoles...




Tout à coup, je me réveille, il est sept heures, j'entends les enfants courir dans l'escalier.
Ce n'était donc qu'un rêve...


Je les rejoins, nous ouvrons les cadeaux. Sous le sapin, j'aperçois un petit chiot apeuré.

Je le prends dans mes bras. Il porte un collier. Il y a une inscription :

Merci pour ton aide, je l'ai surnommé "Tombé du ciel."


25 Noëls du monde Carole Mariez






Et si vous voulez lire d'autres contes de Noël que j'ai déjà publiés, c'est ICI, sur mon ancien blog








vendredi 6 décembre 2013

Marque-page Saint Nicolas




Un beau marque-page de Saint Nicolas envoyé par CHARMILLE lors de sa visite en Alsace

 
imagerie d'Epinal


 Saint Nicolas (270-310) fut évêque de Myre en Asie Mineure. Il serait décédé un 6 décembre. Il a la réputation d'avoir accompli de nombreux miracles.

 

Merci Charmille




Depuis le XIIe siècle, dans certains pays d'Europe, et dans l'est et le nord de la France, on raconte que Saint Nicolas va de maison en maison dans la nuit du 5 au 6 décembre, pour demander aux enfants s'ils ont été obéissants. Les enfants sages reçoivent des cadeaux, des friandises, et les méchants reçoivent un coup de trique donné par le compagnon de Saint Nicolas, le Père Fouettard.

Plusieurs légendes ont trait à Saint Nicolas, en voici une : la légende des petits-enfants.

Un jour, un paysan demanda à ses enfants d'aller dans les champs pour glaner les épis de blé laissés par les moissonneurs. Les heures passèrent et la nuit les surprit. Ils comprirent très vite qu'ils s'étaient perdus, mais ils continuèrent à marcher.
Soudain, l'un d'entre eux aperçut une lueur dans le lointain. Ils se dirigèrent dans cette direction et arrivèrent devant une maison isolée dans la campagne. Ils frappèrent à la porte et un homme de forte corpulence leur ouvrit.


-"Pourriez-vous nous loger ?" demandèrent les enfants.

-"Entrez, entrez, petits-enfants," répondit l'homme, "je suis boucher et je vais vous donner à souper."

A peine étaient-ils rentrés que le boucher les tua, les découpa en petits morceaux et les mit dans son saloir.

Sept ans plus tard, Saint Nicolas passa devant cette maison et demanda à souper.


-"Voulez-vous un morceau de jambon ?" dit le boucher.

-"Je n'en veux pas, il n'est pas bon !"

-"Peut-être une tranche de roti ?"

-"Tu te moques de moi, il n'est pas cuit ! Du petit salé je veux avoir, qui est depuis sept ans dans ton saloir !"

Entendant cela, le boucher s'enfuit en courant.

Le grand saint alla s'asseoir sur le bord du saloir, il leva trois doigts, et les enfants se levèrent tous les trois.











mercredi 4 décembre 2013

Le Mont Saint-Michel


Quelques photos et marque-pages que j'ai ramené du Mont Saint-Michel, sauf le dernier qui m'avait été envoyé par Fabienne


"Le Mont Saint-Michel apparaît, comme une chose sublime, une pyramide merveilleuse..."
Victor Hugo


éditions du patrimoine


éditions du patrimoine











Photo Russel Kord - envoyé par Fabienne



Le Mont Saint-Michel est une commune française située dans le département de la Manche, en région Basse-Normandie. Ses habitants sont les Montois



"Merveille de l'Occident", le Mont Saint-Michel est un îlot rocheux granitique qui se dresse au coeur d'une immense baie envahie par les plus grandes marées d'Europe, jusqu'à 15 mètres de différence entre basse et haute mer. La mer rejoint ensuite les côtes à la vitesse d'un cheval au galop, comme le dit l'adage.




C'est à la demande de l'Archange Gabriel, qu'Aubert, évêque d'Avranches, construisit et consacra une première église le 16 octobre 709. En 966, à la demande du duc de Normandie, une communauté de bénédictins s'établit sur le rocher.
 
Au XIème siècle, l'église abbatiale romane fut fondée sur un ensemble de cryptes, au niveau de la pointe du rocher.


Au XIIIème siècle, une donation du roi de France Philippe Auguste à la suite de la conquête de la Normandie, permit d'entreprendre l'ensemble gothique de la Merveille : deux bâtiments de trois étages couronnés par le cloître et le réfectoire.






Au XIVème et XVème siècles, la guerre de cent ans rendit nécessaire la protection de l'abbaye par un ensemble de constructions militaires, remparts, fortifications, qui lui permit de résister à un siège de plus de trente ans.



Ce grand foyer spirituel et intellectuel fut, avec Rome et Saint Jacques de Compostelle, l'un des plus importants pélerinages de l'Occident médiéval. Pendant près de mille ans, des hommes, des femmes, des enfants, sont venus, par des routes appelées "chemins de paradis", chercher auprès de l'archange du jugement, peseur des âmes, l'assurance de l'éternité.



Devenue prison sous la Révolution et l'Empire, l'abbaye nécessitera d'importants travaux de restauration à partir de la fin du XIXème siècle. Elle est confiée depuis 1874 au service de monuments historiques.



 Actuellement, s'y trouvent les Frères et les Soeurs des Fraternités Monastiques de Jérusalem, assurant la vocation première de ce lieu : la prière et l'accueil.



Parallèlement au développement de l'abbaye, un village s'organise dès le Moyen âge. Il prospère sur le flanc sud-est du rocher, à l'abri de murailles remontant pour la plupart à la guerre de cent ans. 





Ce village a depuis toujours une vocation commerciale. On y trouve aujourd'hui des hôtels, des restaurants renommés, et aussi de nombreuses boutiques de souvenirs.

 
 

 






Inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco en 1979, ce haut-lieu touristique reçoit aujourd'hui plus de trois millions de visiteurs par an.
 
Sources wikipédia, guide de visite, et Montsaintmichel.com
 
La bretonne que je suis ne pouvait pas passer sous silence qu'autrefois, le Mont était peut-être breton ! Le Mont est situé à l'est de l'embouchure du Couesnon, fleuve côtier dont l'embouchure marqua pendant des siècles la limite officielle entre la Normandie et la Bretagne.


 
La légende veut que le Mont Saint Michel était situé en Bretagne, et que le Couesnon ayant modifié naturellement son cours de quelques kilomètres, aurait fait que le Mont soit arrivé en Normandie.
D'où le dicton breton : "Le Couesnon dans sa folie a mis le Mont en Normandie. "
 
Un dernier petit mot pour vous parler des moutons de la baie, que vous voyez sur un marque-page, et qui sont des moutons "prés-salés", car broutant dans les marais envahis par les marées. Certaines plantes résistantes s'y développent et donnent un goût fin et unique aux moutons qui les mangent.

 
carte postale