.



Bienvenue chez moi.
Je vous y montre mes collections diverses, et les poésies et contes que j'aime.
N'hésitez pas à me laisser vos commentaires.
Vous pourrez voir mes collections et broderies déjà publiées sur mon ancien blog ICI

mercredi 30 octobre 2013

Broderie Halloween



Demain c'est Halloween. Je ne l'ai jamais fêté, mais j'aime bien vous publier des petits contes d'Halloween, comme ICI en 2011, ou ICI en 2012.

Cette année, j'ai brodé un marque-pages, d'après une grille offerte par CORINNE







 

Merci Corinne



Pas de conte cette année, mais une poésie de chat qui joue avec la lune, pour aller avec ma broderie.


                 Chat

Chat, chat, d'où viens-tu ?
- Je viens du fond de la nuit,
Je viens de jouer sans bruit
Avec le vent et la lune.

Chat, chat, d'où viens-tu ?

- Je viens d'aiguiser mes dents
A l'or du soleil levant
Je l'ai cardé de mes griffes.

Chat, chat, d'où viens-tu ?

- Je viens de lustrer mon corps
Sous la pluie des gouttes d'or
Et ma fourrure étincelle.

Chat, chat, d'où viens-tu ?
- D'un pays silencieux
Qui dort au fond de mes yeux
A l'abri de mes paupières.

Chat, chat, d'où viens-tu ?
- D'un pays où je suis roi
Moi, j'en viens, vous n'irez pas,
Vous n'irez pas, demoiselle !


Louisa Paulin (poète française 1888-1944)








                                            Joyeux Halloween !

créa cerise-déco








mardi 29 octobre 2013

Marque-pages Auvergne







Un marque-page d'Auvergne reçu de CHARMILLE

J.C.Bernard


et un autre recto-verso reçu de SYLVIE

recto
verso




































merci à toutes les deux !




                               Le rendez-vous des sorciers


Selon certains auteurs, après le départ des moines, le sommet du Puy de Dôme servit de lieu de sabbat aux sorciers. En 1594, la femme Bosdeau, sorcière du Limousin, fut condamnée par le parlement de Bordeaux et brûlée vive. La malheureuse laissait une confession et c'est ainsi qu'on apprit tout.

La nuit de la Saint jean, les sorciers arrivaient là, de l'Auvergne, du Limousin, de la Marche, du Velay, du Vivarais, du Gévaudan, voire du Languedoc. Car ils n'avaient quà enfourcher leur balai de bouleau pour être rendus en un clin d'oeil dans les vents de la nuit.




Leur maître, c'était Satan, qui avait la figure d'un bouc. Il les recevait au milieu d'un rond tracé sur le gazon au sommet de la montagne. Chacun venait allumer sa chandelle à la chandelle noire qu'il portait sur les cornes et dévotement lui baiser la fesse. Pour commencer le sabbat, le diable disait la messe à sa façon, avec une tranche de rave en guise d'hostie. Puis il distribuait les métiers de sorcellerie pour leur nouvelle année, faisant largesse de charmes contre le feu, les loups, les bêtes sauvages, et soufflant sur ses suppôts pour leur donner le pouvoir de prédire l'avenir.

La tradition populaire veut que, pendant cette messe noire, à cet endroit du Puy de Dôme qu'on appelle "le cratère du nid de la poule", soit apparue une énorme poule noire à trois queues (elle pondait trois oeufs noirs puis disparaissait dans les flammes). Les sorciers se précipitaient alors, brisaient les oeufs et y trouvaient les ordres de Satan pour l'année à venir.

En cette nuit de la Saint-Jean, où le crépuscule du soir rejoint presque celui du matin, la foule noire de sorciers grouillait longtemps dans le gris blafard, là-haut, d'où l'on domine, si bas en-dessous, une infinité de pâturages, de forêts et de campagnes. Assis sur l'herbe rase, ces maudits faisaient un repas de pain, de vin et de fromage, toutes provisions mises en commun, pour signifier qu'ils étaient tous frères. Puis, jusqu'à l'heure où l'air de pâle devient rouge, leurs cérémonies se continuaient par des débordements, des horreurs qui ne vaudraient rien à être retracées.


Ces choses sont si vieilles qu'on n'oserait les donner pour tout à fait véritables. Cependant, encore aujourd'hui, les bergers montent à la Saint-Jean sur la plus haute montagne pour voir danser le soleil : car il danse ce jour-là, à son lever, ne sachant s'il doit aller à droite ou aller à gauche. 


Légende d'Auvergne (auvergne-centrefrance.com)



carte postale





lundi 28 octobre 2013

Parfums Jean-Paul Gaultier







Un marque-page de parfums que m'avait envoyé LAURE






Merci Laure




Jean-Paul Gaultier, né en 1952 à Arcueil dans le Val de Marne, est un styliste, couturier, et créateur de parfums français.

C'est sa grand-mère qui l'initiera à la couture à un très jeune âge. Il a fait des expériences sur son ours en peluche quand il était petit.
C'est après avoir vu le film "Falbalas" qu'il a décidé de faire de la couture plus qu'un passe-temps. Il enverra donc ses croquis à Pierre Cardin.


Le jour même de ses 18 ans, en 1970, il intègre la prestigieuse maison de couture. Il rejoint ensuite Jacques Esterel, puis Jean Patou, et revient chez Pierre Cardin en 1974. 
Il lance sa première collection au Palais de la découverte à Paris, et deux ans plus tard, il décide de créer sa propre griffe.

Les années 80 voient la marque grandir et connaître un succès fulgurant. En 1983 apparait sa fameuse marinière, et en 1984, les hommes se voient porter des jupes, et le bustier conique fait son apparition. Un soupçon de provocation s'ajoutera dès lors aux collections. Il est surnommé l'enfant terrible de la mode.

Il crée aussi des tenues pour Madonna, Mylène Farmer, Kylie Minogue... et pour de nombreux films.



La marque Jean-Paul Gaultier parfums est lancée dans les années 1990. Ils représentent 40% du chiffre d'affaires de l'entreprise.

Vous voyez sur le marque-page les flacons de "Gaultier 2" - "le mâle" - "classique" - "fragile"

En 1993, il lance son premier parfum femme "Jean-Paul Gaultier" qui deviendra "classique". Il sera vendu dans un flacon représentant un buste féminin très sexy avec comme emballage une boîte cylindrique en métal.

En 1995, il lance son premier parfum homme "le mâle", vendu dans un flacon représentant un buste d'homme, également dans une boîte cylindrique en métal.

En 1999, il signe un accord de partenariat avec la maison Hermès international, et lance son deuxième parfum pour femme "fragile".

"Gaultier 2" verra le jour en 2005

Il existe encore d'autres parfums, mais je ne vous ai parlé ici que de ceux présents sur le marque-page.

Sources wikipédia et biographie.com


 
image internet





vendredi 25 octobre 2013

Marque-pages livres policiers



 


Quelques livres policiers pour votre week-end



recto
verso





























 





























verso
 
recto































En pleine bousculade du métro,
je l'ai senti. Instinctivement,
ma main s'est agrippée à son poignet.
Il a eu l'air surpris d'être repéré.
Moi aussi, finalement, lorsque j'ai compris

que rien ne m'avait été volé,
mais qu'au contraire je percevais
quelque chose dans ma poche.
Je l'ai lâché. Il n'a pas tenté de s'enfuir.
Ma main a ressorti un livre de ma veste.

Il a souri, puis il est parti.

-Pourquoi ?
lui ai-je demandé, une fois rattrapé.

-Tel est mon plaisir,
a-t-il tout simplement répondu.

Je me suis arrêté net.
C'était trop beau.



Alain Grousset et Carl Delaisse (Et s'il n'y avait plus de livres ?)





 Bon week-end !




                          Et n'oubliez pas de changer d'heure dimanche !












jeudi 24 octobre 2013

La marguerite des possibles







Cela fait quelque temps que je suis le blog de QUICHOTTINE, qui nous raconte de merveilleuses histoires de sa composition, qui nous font rêver.

Pour la 3ème fois, elle a lancé avec d'autres blogueurs et blogueuses la création d'un livre, dont les bénéfices et les droits d'auteurs sont reversés à l'association "Rêves" qui réalise les rêves d'enfants malades. 

Après "L'atelier de Mijoty", et "La boite à Rêves", cette année, c'est au tour de "La marguerite des possibles"
 http://les-anthologies-ephemeres.over-blog.com/


103 personnes ont participé à ce livre, sous forme de poésies, histoires, photos et illustrations.

Les souscriptions chez Quichottine sont maintenant terminées
Un chèque de 3000 euros, obtenu par la vente du livre, a été remis à l'association Rêves. 

Il est toujours possible d'acheter ce livre, maintenant directement à TheBookEdition(ICI)


     Un marque-page fabriqué par une des auteurs AZALAÏS et par son mari

  
J'ai trouvé ce poème sur le site "jedessine.com", qui retranscrit des poèmes écrits par des enfants. Celui-ci n'a pas de signature, mais je le trouvais de circonstance : 

Le rêve d'un enfant c'est beau, c'est grand.
Le rêve d'un enfant ne s'effacera jamais,
C'est l'une des seules choses
Qu'on ne peut pas voler mais il ne faut
Jamais dire qu'il ne peut pas se réaliser.
Mais quel est le rêve d'un enfant ?
Est-ce de voler ? D'avoir un cheval ailé ?
D'avoir un monde en paix ?
D'avoir un criquet qui parle à qui on
Pourrait raconter ses secrets ?
Ou bien de devenir un super héros qui peut risquer ?
Mais quel est le rêve d'un enfant ?
Vous pouvez toujours lui demander de vous
Le raconter mais la plupart du temps 
Il voudra le garder secret et 
Il ne vous le racontera qu'une fois
Qu'il sera devenu réalité.
Mais n'oubliez pas que tous les rêves
Peuvent se réaliser.














mercredi 23 octobre 2013

Maison Hundertwasser









Mon frère et ma belle-soeur m'ont ramené de leur visite à Vienne ce marque-page coloré de la maison Hundertwasser (Hundertwasserhaus)

H.B. medienvertrieb Gesmbh




Merci à vous !




Friedensreich Hundertwasser (1928-2000) était un artiste, un peintre, un penseur et un architecte autrichien. Il avait une passion pour l'eau et pour les couleurs et a rédigé de nombreux manifestes dans lesquels il décrit son travail en relation avec l'écologie

La Hundertwasserhaus est un immeuble viennois de conception inhabituelle. Il a été construit entre 1983 et 1986 et appartient à la ville de Vienne
Cet étonnant ensemble architectural attire chaque année une foule de visiteurs.

Il s'agit d'un ensemble HLM de cinquante appartements pour la plupart habités par des artistes et des intellectuels. 
Il présente une architecture faite de façades multicolores, de superpositions de niveaux inégaux, d'étonnants décrochements, d' ouvertures asymétriques, d'intégration d'éléments végétaux. Aucune fenêtre n'est de la même dimension ni alignée par rapport à l'autre. Et il possède de nombreuses terrasses végétalisées plantées d’environ 250 arbres et arbustes.

L'intérieur a été conçu à l'image des structures extérieures comme une œuvre d'art.
Aucun appartement (de 30 à 150 m²) n’est identique à un autre. Tout y est conçu avec un souci de fonctionnalité pour le confort des habitants et leur qualité de vie,
Les parties communes sont particulièrement soignées et attractives comme le montrent non seulement les couloirs décorés de mosaïques végétales ou animalières, mais aussi l’accueillant jardin d’hiver, la «salle d'aventure» au sol bombé, et la salle de jeu des enfants.
16 appartements disposent d’un toit-terrasse arboré privatif, les autres terrasses étant intégrées aux parties communes pour le plaisir de tous.


Sources Wikipédia, Agoravox.fr, internaute.com





"Cette jungle de lignes droites, qui nous enferment comme dans une prison, nous devons la supprimer"
"Certains disent que les maisons sont faites de murs. Je dis qu'elles sont faites de fenêtres"

 Friedensreich Hundertwasser







 

lundi 21 octobre 2013

Broderie Ceridwenn (3)







Comme je vous l'avais promis la semaine dernière, je viens vous montrer mon avancée de broderie bretonne. 

Cela va beaucoup mieux qu'au début, je maitrise bien certains points. D'autres pas trop encore, mais j'ai choisi d'y revenir plus tard et d'avancer toujours ceux que je savais bien faire.

Voilà celle que je vous ai montré la dernière fois

 Et où j'en suis aujourd'hui

 J'ai brodé 2 fleurs à droite, 2 à gauche, et commencé 2 autres coeurs de fleurs. Je suis contente du résultat !


Et je pourrais encore m'exercer, car pour la dernière fête des mères, j'ai reçu un deuxième kit de broderie de Pascal Jaouen !  Kaouenn vihan = petite chouette
J'ai juste commencé un peu pour voir les couleurs


J'en profite pour publier quelques photos de l'exposition qu'il y a eu à Quimper cet été, où l'école de broderie de Pascal Jaouen montrait ses travaux. 


J'ai pris plein de photos, pas facile d'en choisir quelques-unes ! Beaucoup de merveilles, et des broderies d'une finesse ! Des cadres, des nappes, des rideaux, des sacs, il y en avait sur toutes sortes de support et avec toutes sortes de motifs, bretons et autres.

L'exposition avait lieu en partie dans le prieuré de Locmaria récemment restauré, et en partie dans l'école de broderie voisine.







Certaines broderies sont tellement fines qu'on croirait que c'est peint, mais non c'est bien brodé !









Cette bretonne était plusieurs fois exposée dans différentes couleurs, mais je vous montre ma préférée, rose et noire et grise !



Et comme Pascal Jaouen est aussi styliste,voici quelques-unes de ses créations


                      toute brodée de perles






A plus tard pour la suite de ma broderie ! J'en profiterai pour vous montrer d'autres photos de l'expo.