.



Bienvenue chez moi.
Je vous y montre mes collections diverses, et les poésies et contes que j'aime.
N'hésitez pas à me laisser vos commentaires.
Vous pourrez voir mes collections et broderies déjà publiées sur mon ancien blog ICI

samedi 29 mars 2014

Broderie tablier



Après la cuisine hier, restons dans le même thème avec ce petit tablier que j'ai brodé sur une toile lugana 10 fils, d'après une grille gratuite de chez CORINNE (passionbroderie77)






Le tablier et la cuisine

Il est un accessoire 
Quasi obligatoire,
Mais le menu du jour
Lui joue des mauvais tours.
J'ose à peine évoquer
Son calvaire muet.
Bras noués dans le dos,
Coincé entre l'évier
Et le ventre trop gros
Du distrait cuisinier,
Il n'est qu'un prisonnier.
Sans pouvoir essuyer
La bouche qu'il n'a pas,
Il connaît du repas
Surtout les épluchures
Et les éclaboussures
Et les taches de graisse
Et les écailles épaisses,
Les traces de farine
Ou les queues des sardines.
Si votre maladresse
Tache ce tablier
Au moins, d'une caresse,
Sachez le remercier.


Livre "Fablier de cuisine" de PEF (Pierre-Elie Ferrier auteur illustrateur de livres pour enfants)






 et un petit rappel pour le week-end prochain :




                                              Bon week-end  !





jeudi 27 mars 2014

Marque-pages cuisine


Merci à tous ceux qui ont répondu au sondage mis en place par ma fille et ses camarades. Maintenant, elles n'ont plus qu'à se mettre au travail pour étudier tout ça !

Merci !



Quelques marque-pages pour faire envie aux gourmandes, envoyés par LAURE
























 
 




























et pour rester dans le même thème, un marque-page envoyé par SYLVIE 






 

Merci à vous 2 !





         Le cuisinier


Un cuisinier quand je dîne
Me semble un être divin,
Qui du fond de sa cuisine
Gouverne le genre humain.

Qu'ici bas on le contemple
Comme un ministre du ciel,
Car sa cuisine est un temple
Dont les fourneaux sont l'autel.


Marc-Antoine Desaugiers (compositeur français 1739-1793)













mardi 25 mars 2014

L'ours Paddington


Pour son cours de marketing, ma fille étudiante et ses camarades ont un produit innovant à monter. Pour cela, elles ont créé un petit questionnaire. Si vous voulez bien y répondre, ce n'est pas long et elles ont besoin du plus de réponses possibles. Certaines questions peuvent sembler être faites pour les gens qui travaillent, mais vous pouvez y répondre même si vous ne travaillez pas. Si vous avez d'autres personnes à qui pouvoir le diffuser, n'hésitez pas !

Cliquer Sur le lien : 
https://docs.google.com/forms/d/1Zw7qn07W9KeY7FjAa8ACfmxl_dmq2PWvPYpOlgsdvaQ/viewform




Un petit tour en Angleterre aujourd'hui avec l'ours Paddington

recto
verso
































L'ours Paddington est un ours de fiction créé par l'Anglais Michael Bond dans une série de vingt-trois livres écrits de 1958 à 2008.
Les livres ont été traduits dans une quarantaine de langues et se sont vendus à plus de 35 millions d'exemplaires en cinquante ans. Des séries anglaises et américaines ont été adaptées des livres. Un film est prévu pour 2014 avec Colin Firth et Nicole Kidman.
  
Paddington est un jeune ours qui vit au Pérou avec sa tante Lucy. Il porte toujours un duffle-coat et un chapeau et il adore la marmelade. Lorsque sa tante rentre en maison de retraite, il n'a plus personne pour s'occuper de lui. Il prend alors la mer, dans un canot de sauvetage, et débarque à Londres.

Quand sa future famille d'accueil, les Brown, le découvre à la gare de Paddington, il est assis sur sa valise, il a une étiquette autour du cou qui signale "S'il vous plaît, prenez soin de cet ours "
Les Brown décident de l'appeler Paddington et l'adoptent.


Il vivra par la suite de nombreuses aventures.




Une petite vidéo du générique de ses aventures :

                        








samedi 22 mars 2014

Santig Du


Pour son cours de marketing, ma fille étudiante et ses camarades ont un produit innovant à monter. Pour cela, elles ont créé un petit questionnaire. Si vous voulez bien y répondre, ce n'est pas long et elles ont besoin du plus de réponses possibles. Certaines questions peuvent sembler être faites pour les gens qui travaillent, mais vous pouvez y répondre même si vous ne travaillez pas. Si vous avez d'autres personnes à qui pouvoir le diffuser, n'hésitez pas !

Cliquer Sur le lien : 
https://docs.google.com/forms/d/1Zw7qn07W9KeY7FjAa8ACfmxl_dmq2PWvPYpOlgsdvaQ/viewform




Je vous présente aujourd'hui un marque-page et des photos de la statue d'un petit saint breton bien connu des Quimpérois, Santig Du, et qui se trouve à la cathédrale de Quimper.






Jean Discalceat (1279-1349), également connu sous le nom de Santig Du (petit saint noir) est un franciscain breton, considéré comme saint par la tradition populaire. Discalceat n'est pas son vrai nom, mais un dérivé du latin qui veut dire déchaussé, car il marchait pieds nus.

Devenu très tôt orphelin, et tenaillé par l'envie de servir l'église et son prochain, il part faire des études à Rennes où il est ordonné prêtre. Il y vit dans la pauvreté, marchant pieds nus et distribuant ses revenus aux pauvres. Il entre ensuite dans l'ordre franciscain, au couvent des cordeliers de Quimper. C'est dans cette cité qu'il pratique assidûment le jeûne et l'aumône, rend visite aux lépreux et lutte contre la pauvreté que ne manque d'aggraver la guerre de succession de Bretagne.

En 1349, la peste s'installe à Quimper. Il organise les soins aux malades et ensevelit les morts. Il contracte à son tour la peste et meurt en décembre 1349. Enterré dans son couvent quimpérois, sa tombe devient alors un lieu de pélerinage.

De la chapelle de son couvent, ses reliques ont plus tard été transférées à la cathédrale Saint Corentin. Ces reliques et une statue à son effigie ont été miraculeusement préservées durant la période révolutionnaire, et elles se trouvent toujours à la cathédrale, à côté desquelles des anonymes viennent déposer du pain, qui est récupéré par des gens dans le besoin. Cette pratique originale remonte au XVème siècle. Ainsi Jean Discalcéat contribue aujourd'hui encore à nourrir les pauvres dont il s'est occupé toute sa vie.







 Aussi bien de son vivant qu'après sa mort, des miracles lui ont été attribués. Très populaire en Bretagne, Santig Du continue d'attirer de nombreuses personnes qui viennt implorer l'intercession du Saint pour des objets perdus, des maux de tête ou toute autre raison.

sources wikipédia et site diocèse de Quimper


J'en profite pour publier deux photos de statues qui se trouvent à la cathédrale à côté du petit saint. Je les trouve très belles. Il y a beaucoup de belles statues (et de beaux vitraux) dans cette cathédrale.
Vous pouvez voir ICI l'article que j'avais fait sur la cathédrale dans mon ancien blog















jeudi 20 mars 2014

Printemps


création MC



Après ce pénible hiver passé dans les tempêtes à n'en plus finir, le beau temps est là depuis une douzaine de jours. Pourvu que ça dure et que le froid ne reprenne pas le dessus.

Je vous offre ce marque-page fleuri pour fêter l'arrivée du printemps

Gemma Leys



                            Printemps


Voici donc les longs jours, lumière, amour, délire !
Voici le printemps ! Mars, avril, au doux sourire,
Mai fleuri, juin brûlant, tous les beaux mois amis !
Les peupliers, au bord des fleuves endormis,
Se courbent mollement comme de grandes palmes;
L'oiseau palpite au fond des bois tièdes et calmes;
Il semble que tout rit, et que les arbres verts
Sont joyeux d'être ensemble et se disent des vers.
Le jour naît couronné d'une aube fraîche et tendre;

Le soir est plein d'amour; la nuit, on croit entendre,
A travers l'ombre immense et sous le ciel béni,
Quelque chose d'heureux chanter dans l'infini.


Victor Hugo 











 

mardi 18 mars 2014

Marque-page Croatie


Un joli marque-page en bois venant de Croatie, que m'a envoyé BENISSA








Merci Benissa !




La Croatie est une république, dont la capitale est Zagreb, et ses habitants des Croates. Elle est membre de l'union européenne depuis juillet 2013.







Un petit conte croate trouvé dans un livre de ma médiathèque :



Pourquoi la queue du mouton est-elle plus longue que celle de la chèvre ?


Il y a bien longtemps de cela, Saint Antoine, qui n'était alors qu'un tout jeune berger, gardait un modeste troupeau de moutons. Sur le même versant de la montagne, le diable gardait ses chèvres.

Ils se rencontrèrent un matin et Saint Antoine fit au diable la proposition suivante :

-"Demain, quand le soleil commencera à brûler, voyons qui arrivera le premier à l'abreuvoir ! Le gagnant prendra possession des animaux de l'autre, et moutons et chèvres seront à lui !"

Le diable fut d'accord, car il aimait les défis. Il se réjouissait déjà à l'idée de mettre aussi facilement la main sur le troupeau de ce jeune berger arrogant. 

Le matin suivant, alors que le soleil montait dans le ciel, Saint Antoine prit sa flûte et conduisit ses moutons vers l'eau. Il jouait en chemin tout en laissant paître son troupeau à loisir.

Le diable, quant à lui, avait complètement oublié le défi. Comme la chaleur commençait à le gêner, il s'était réfugié à l'ombre d'un bois épais et taillait des flûtes. Quand il eut terminé de les graver joliment, il se souvint du pari et se précipita à l'abreuvoir avec ses chèvres. Mais il arriva trop tard : Saint Antoine avait déjà donné à boire à ses moutons et les faisait reposer à l'ombre.

Furieux d'avoir perdu, le diable entra dans une colère immense et retourna sa rage contre ses animaux : il rongea la queue de chacune de ses chèvres !


Saint Antoine jubilait, et le diable s'en alla en s'arrachant les cheveux.

Voilà pourquoi, depuis ce jour, les queues des chèvres restent courtes, tandis que celles des moutons sont toujours longues.



Contes de Croatie d'Axelle Hutchings et Vlatka Valentic



illustration du livre, par Catherine Chardonnay











samedi 15 mars 2014

Lutins



Voici des petits trolls norvégiens qu'une de mes filles m'avait ramené d'un voyage à Oslo.














  Trois lutins malins


Dans le fond du jardin,
Au creux d'un potiron,
Habitent trois lutins :
Lili, Louis et Léon.

Ils ont beaucoup d'amis
Qu'ils reçoivent la nuit
Pour jouer du violon
Et danser au lampion.

Parfois aussi, le soir,
Ils vont chez les humains
Pour travailler dare-dare
Jusqu'au petit matin.

Quand les gens se réveillent,
Ils découvrent, merveille !
Leur maison si rangée
Qu'ils en restent bouche-bée.

Et pendant ce temps-là,

Nos lutins rikiki
Chahutent et jouent à chat
En rentrant au logis.


Marie Aubinais  (Le grand livre farfelu des farfadets)




Bon week-end














jeudi 13 mars 2014

Marque-pages agriculture



Quelques marque-pages originaux sur l'agriculture, envoyés par SYLVIE




































































Merci Sylvie




                        Le paysan


Je me souviens de lui comme si c'était hier,
Son visage cuivré sillonné par les ans,
La pipe qu'il fumait dans un nuage blanc,
Comme de sa charrue qui labourait la terre.



Les pieds dans les sabots depuis l'aube à la nuit,
Faut tirer l'eau du puits, abreuver les chevaux,
A la tombée du jour, ramener le troupeau,
Un labeur harassant : voilà toute sa vie !

La traite des brebis une heure avant l'aurore,
Porter le lait, les oeufs, au village voisin,
Jeter le bois au four et la pâte au pétrin,
Epier la basse-cour : les poussins vont éclore !

Je me souviens encor de la forge brûlante,
L'enclume résonnait sous les coups de marteau,
Une bête attendait qu'on lui ferre un sabot,
Ses naseaux exhalaient une haleine fumante.

Je me souviens, aussi, de la paille et du foin,
De la soupe avalée sur le coin d'une table,
Chaque mot, chaque pas, et voici qu'à l'étable,
Une vache vêlait, le soleil pour témoin.

Quand l'hiver se prolonge en frissons obstinés,
Quand la bise rugit, que la neige s'étend,
Dans la brume glacée, il lui fallait, pourtant,
Se lever, commencer une dure journée.

Son labeur accompli, l'antique paysan
S'endormait, apaisé par la chaleur de l'âtre,
Bercé, lancinement, par la pipo du pâtre,
Tandis que s'infiltrait un silence pesant.

La messe du dimanche, unique passe-temps,
Où il pouvait, enfin, sous la voûte de bois,
Somnoler, doucement, à l'ombre de la croix,
Tandis que s'élevaient les prières, les chants.


Cypora Sebagh (poesie.webnet)












mardi 11 mars 2014

Les hiboux


MICHAELA m'a envoyé du Japon un joli marque-page en bois

recto
verso
































J'y joins aussi deux autres jolis marque-pages de hibou et chouette reçus de CHARMILLE, un en bois et l'autre en papier




































Merci à vous deux !





              Les hiboux


Ce sont les mères des hiboux
Qui désiraient chercher les poux
De leurs enfants, leurs petits choux,
En les tenant sur les genoux.
Leurs yeux d'or valent des bijoux,

Leur bec est dur comme cailloux,
Ils sont doux comme des joujoux,
Mais aux hiboux point de genoux !
Votre histoire se passait où ?
Chez les Zoulous ? Les Andalous ?
Ou dans la cabane bambou ?
A Moscou ? Ou à Tombouctou ?
En Anjou ou dans le Poitou ?
Au Pérou ou chez les Mandchous ?
Hou ! Hou !
Pas du tout, c'était chez les fous.


Robert Desnos








samedi 8 mars 2014

cartonnage



Il y a quinze jours, mon club de broderie organisait une journée cartonnage. Sous la direction de Catherine et Patrick du "COMPTOIR D'EUGENIE", nous avons réalisé une boîte en carton recouverte et doublée de tissu. 

Nous avions le choix entre du tissu rose, bleu ou gris. J'ai bien sûr choisi le rose ! (ma couleur préférée)





Nous avons mis environ six heures pour réaliser cette boîte. Nous avons toutes été ravies de notre journée, et fières de notre première réalisation ! 




Elle mesure 21cm sur 21, sur une hauteur de 10cm





 Qu'y a-t-il dans ma boîte à secrets ?

Gardez-vous je vous prie
De jeter un oeil d'envie
Dans ma boîte à secrets
Qu'au grenier j'ai caché.
La curiosité

Peut vous amener
A lire dans votre âme
Des sentiments blâmables.
Dans ma boîte à secrets

J'ai enfermé mes pensées.
Elles n'appartiennent qu'à moi

Même si elles parlent de toi.
J'y ai aussi déposé
Mes biens préférés.
Ils n'ont aucune valeur
Pour un quelconque voleur.
Mes secrets éventés,

Vous ne pourrez vous vanter,
Car nous saurons alors
Que votre coeur d'or
N'est que pacotille.

Reine Bataillou (poesie.webnet)







                                         Un petit rappel