.



Bienvenue chez moi.
Je vous y montre mes collections diverses, et les poésies et contes que j'aime.
N'hésitez pas à me laisser vos commentaires.
Vous pourrez voir mes collections et broderies déjà publiées sur mon ancien blog ICI

samedi 31 janvier 2015

Péniches à Nantes







Lors de mon séjour chez une de mes filles à Nantes, pour Noël, j'ai étrenné mon nouvel appareil photos, en photographiant quelques péniches.

Ma fille habite un quartier très agréable, au coeur de Nantes avec toutes ses commodités, mais en même temps un petit coin charmant au bord de l'Erdre, avec ses chemins de promenades et ses péniches habitées.







 celle-ci a même une véranda en son centre




et celle-ci une terrasse






                      En péniche


Les temps sont révolus où deux forts percherons,
Harnachés l'un et l'autre en puissant attelage,
Au rythme cadencé sur les voies de halage,
Avec force et vigueur, dévoués tâcherons,

Remorquaient sans à-coups, quel que fût le climat,
La péniche chargée en valeur pondérale,
A travers la cité ou la zone rurale,
En ignorant la pluie, la chaleur, le frimas.

L'essence, désormais, a remplacé l'avoine !
Ainsi, tous les chalands sont-ils locomoteurs,
Raffermissant leurs dons d'efficaces porteurs,
Trouvant dans le progrès la solution idoine.

Ecluses étagées, passages à niveaux,

Vous avez triomphé du relief changeant,
Mission que doit gérer l'éclusier ouvrageant
Dans les sites charmeurs, très loin des vives-eaux !

Et quand le jour s'étiole au profit de la nuit,
Quand le soleil couchant façonne un beau mirage,
Une calme péniche accoste le rivage,
Accordant au repos le rêve qui séduit.  


Louis Fontas(poesie.webnet)




 Et comme ce week-end, je refais un petit tour à Nantes, je passerai vous voir à mon retour !

 

Bon week-end !







 


jeudi 29 janvier 2015

Rose










              Le parfum de la rose


Qui sait mieux de la rose réveiller le parfum ?
Les étoiles qui lui versent la rosée du matin
Le bon vent qui la berce et lui parle latin
Celui qui l'a rêvé l'a tenu dans ses doigts
Qui a cousu ses jupes avec du fil de soie ? 


                Alain Hannecart

















mardi 27 janvier 2015

Les canuts




CHARMILLE et LAURE me gâtent beaucoup, elles ont eu la même idée, et m'ont toutes les 2 envoyé un marque-page sur les canuts (L'un a rejoint mes classeurs de collection et l'autre me sert pour marquer mes pages de livres!)




Charmille m'a aussi envoyé ce marque-page de bobines de fils de soie








Merci à vous 2 !

   

La soierie est implantée à Lyon par François 1er en 1536.

Les canuts étaient les ouvriers tisserands de la soie sur les machines à tisser à Lyon au 19e siècle.



Les canuts, étant soumis à de rudes conditions de travail (ils travaillaient dix-huit heures par jour) se révolteront à de nombreuses reprises. Leur première révolte, en novembre 1831, est considérée comme l'une des premières révoltes ouvrières. Ils occupent Lyon aux cris de  : "Vivre libre en travaillant ou mourir en combattant"

Le déclin de l'industrie a lieu dans le courant du XXe siècle. Aujourd'hui, seuls quelques métiers à bras subsistent, sauvegardés par des musées nationaux ou des associations d'anciens tisseurs.





         Les canuts


Pour chanter Veni creator
Il faut une chasuble d'or.
Nous en tissons 
Pour vous grands de l'église,
Et nous pauvres canuts
N'avons pas de chemise.

Pour gouverner il faut avoir
Manteaux ou rubans en sautoir,
Nous en tissons
Pour vous grands de la terre.
Et nous pauvres canuts
Sans drap on nous enterre.

Mais notre règne arrivera
Quand votre règne finira.
Nous tisserons
Le linceul du vieux monde, 
Car on entend déjà 
La révolte qui gronde.

C'est nous les canuts,
Nous allons tout nus.
C'est nous les canuts,
Nous n'irons plus nus.


Aristide Bruant Les canuts de Lyon



 

La révolte des canuts












samedi 24 janvier 2015

La fée et l'oiseau



Un marque-page de fée de l'illustrateur Jean-Baptiste Monge







                                 Les montures


Les oiseaux sont de magnifiques compagnons pour les fées.

Bien que farouches, geai, chouette, rouge-gorge et autre passereau acceptent sans trop rechigner de servir de montures aux petites donzelles ailées. Les oiseaux, par nature, sont perpétuellement aux aguets, à l'écoute du moindre bruit qui révèlerait un danger. Cette faculté d'appréhender les risques est providentielle pour la fée qui, plus encline à la rêverie qu'à sa sécurité, pourrait de ce fait, par pure distraction, se trouver à la merci d'un prédateur quelconque, humain ou animal. 

C'est ainsi que l'habitude leur est venue de chevaucher toutes sortes de volatiles. La beauté du plumage de leurs compagnons n'est pas étrangère à ce choix. Tout à leur souci du beau et de leur bien-être, les montures se retrouvent parfois à ce point harnachées que le vol devient incertain voire dangereux, et pour le cavalier, et pour le destrier !

Qu'importe, les fées aimant leurs aises, ce genre de détail échappera totalement à leur entendement.


Livre "L'heure des fées" de Pascal Moguérou














jeudi 22 janvier 2015

Luxembourg


Après la Bretagne, nous partons au Luxembourg, avec un joli marque-page envoyé par MITOU





Le grand duché du Luxembourg est un pays d'Europe de l'Ouest. Il est bordé par la Belgique à l'ouest et au nord, l'Allemagne à l'est, et la France au sud.




Il compte 549 680 habitants et s'étend sur une superficie de 2 586 km2, faisant de lui l'une des plus petites nations souveraines d'Europe.

C'est une démocratie et une monarchie constitutionnelle, avec un grand-duc pour chef d'état et un premier ministre à la tête du gouvernement.
Son économie extrêmement dynamique en fait un des pays les plus riches et des plus prospères du monde.

C'est un pays trilingue : le luxembourgeois, le français et l'allemand sont les trois langues officielles.

Sa capitale est la ville de Luxembourg (un peu plus de 100 000 habitants). Elle est le siège de plusieurs établissements et institutions de l'union européenne.



Vous voyez sur le marque-page la cathédrale et la gare de Luxembourg

La cathédrale Notre-Dame de Luxembourg est l'ancienne église du collège des Jésuites. Construite de 1613 à 1621, elle devient cathédrale et siège de l'archevêché de Luxembourg en 1870. Elle est également sanctuaire marial, abritant la statue de Notre-Dame Consolatrice des affligés, qui commémore la fin de l'épidémie de peste noire survenue au XIVeme siècle et est protectrice de la ville de Luxembourg.
Dans la crypte de la cathédrale, se trouvent les tombeaux de la famille ducale.

La première gare de Luxembourg a été construite entièrement en bois et a été ouverte en 1859. Elle a été remplacée par un bâtiment moderne entre 1907 et 1913, avec le boom économique, conçu par un trio d'architectes allemands dans un style néobaroque qui domine les bâtiments publics majeurs du Luxembourg.


Sources wikipédia



Merci Mitou !












mardi 20 janvier 2015

Noël 2014 au château de Trévarez (3)


Nous terminons la visite à Trévarez par les illuminations extérieures



Comme d'habitude, dès la tombée de la nuit, le château passait par différentes couleurs



Dans l'allée principale, au lieu des boules bleues et rouges de l'année dernière, il y avait des boules bleues et dorées


Les lumières donnaient un air féerique aux arbres et aux buissons







Et de nombreux rennes s'éparpillaient dans le parc.


Encore une belle édition cette année !



Bonne journée !








dimanche 18 janvier 2015

Noël 2014 au château de Trévarez (2)



Dans le précédent article, je vous parlais du banquet au château.




 Voici aujourd'hui les affiches humoristiques à la gloire du cuisinier Léon qui décoraient les pièces. (Vous pouvez cliquer sur les photos)


 













 

 
 

 


















Et la prochaine fois, vous verrez les décorations extérieures !






vendredi 16 janvier 2015

Noël 2014 au château de Trévarez (1)



Cette année encore, le château de Trévarez (ICI) s'était transformé le temps des fêtes.



Après le grenier aux merveilles en 2012 (ICI), ses inventions farfelues de 2013 (ICI), Léon est passé derrière les fourneaux pour concocter un banquet servi au château le 25 décembre 2014.





Le homard mijote, de même que les escargots








le cochon grille



les charcuteries sont prêtes



sans oublier l'assaisonnement 



et les boissons (une cuvée spéciale Trévarez)






Un renard fait son curieux,



tandis qu'une petite souris transporte du fromage 


et pour finir, le dessert, un gâteau de la forme du château




Tout cela était encore organisé par les créateurs et plasticiens Kiki et Albert Lemant

Quelques affiches humoristiques décoraient les salles, vous les verrez dans le prochain article