.



Bienvenue chez moi.
Je vous y montre mes collections diverses, et les poésies et contes que j'aime.
N'hésitez pas à me laisser vos commentaires.
Vous pourrez voir mes collections et broderies déjà publiées sur mon ancien blog ICI

mardi 29 mars 2016

Jacinthes (1)



Tous les ans, je vous montre les jacinthes et les tulipes de La Torche (voir les explications  ICI)

Cette année encore, sur le site de l'entreprise de productions de fleurs "Kaandorp", un bâtiment a été construit à l'identique, tout en fleurs de jacinthes. Les milliers de fleurs sont coupées et collées une à une sur une structure métallique, grâce au travail de bénévoles pendant toute une semaine.
Il s'agissait cette année de la Cathédrale de la Résurrection du Christ, à Saint Petersbourg, en Russie

Cette cathédrale, aussi appelée cathédrale Saint-Sauveur-sur-le-Sang-Versé, est une des principales églises russes orthodoxes de Saint-Petersbourg. Son nom fait référence au sang versé lors de l’assassinat de l’empereur Alexandre II, qui fut mortellement blessé à cet endroit le 13 mars 1881. Sa construction commença en 1883 sous le règne d’Alexandre III, en tant que mémorial en l’honneur de son père. Les travaux  furent achevés en 1907 sous le règne de Nicolas II. C’est la famille impériale, aidée par de nombreux mécènes, qui finança la construction de style russe médiévale. C’est actuellement un musée de la mosaïque, l’église en contenant plus de 7500 m². 

 (source wikipédia)

photo wikipédia




Tout cela dans une superbe senteur de jacinthes !


Et puis, sur le site, ils vendaient aussi des tulipes (et des oignons de fleurs) de leurs serres, alors à 3€ les 10 tulipes, je me suis fais un petit plaisir




La prochaine fois, on poursuit la visite avec les champs de jacinthes.

                                        Bonne journée ! 

 

 

 

 

 

 

samedi 26 mars 2016

Joyeuses Pâques


Ce marque-page de petites poulettes pour vous souhaiter un bon week-end de Pâques !




       Matin de Pâques


Dig, ding, don ! Dig, ding, don !
Sonnez matines, Frères Jacques !
Dig, ding, don ! Dig, ding, don !
Sonnez le carillon de Pâques !
Dig, ding, don ! Dig, ding, don !
Cloches, clochettes, et bourdons,
Par ce matin clair et sonore,
La poulette jaune picore
Un grain d'or par-là, un grain d'or par-ci,
Et se promène sans souci.

Fais-nous vite un oeuf ma poulette,
A la coquille blanche et nette,
Ou plutôt...Tiens ! Oui c'est cela,
Fais-nous un oeuf en chocolat.


Daniel Roth







                         Joyeuses Pâques à tous !












mercredi 23 mars 2016

La femme aux oiseaux


ERATO m'a envoyé de nombreux marque-pages, dont plusieurs de Gaëlle Boissonnard, qui est une illustratrice que j'aime beaucoup. 
Je vous avais déjà montré des marque-pages de cet auteur

Voici aujourd'hui une femme aux oiseaux





Merci erato !





     Petit oiseau


Pour chanter le retour
          Du jour,
L'oiseau plus ne sommeille;
Dès l'aurore il s'éveille
Pour chanter le retour
          Du jour.
Sa voix douce et si pure,
Et l'onde qui murmure
Raniment la nature.

Salut ! Petit oiseau,
          Si beau,
L'écho du bois répète
Ta douce chansonnette;
J'aime ton chant nouveau,
          Si beau.
Caché sous le feuillage,

Par ton tendre ramage
Tu ravis le bocage.

Viens écouter ses chants
          Touchants, 
Ma bonne et vieille mère,
Sous la feuille légère !
Il te dira des chants
          Touchants
Que pour toi, ma tendresse
Embellisse sans cesse
Les jours de ta vieillesse !

Adieu ! Petit oiseau
          Si beau,
Je viendrai dès l'aurore
Pour t'écouter encore.
Adieu ! Petit oiseau,

          Si beau !
A bénir tu m'engages,
Dieu qui fit le bocage,
Et ton brillant ramage.


Adolphe de Bouclon (1813-1882)

























dimanche 20 mars 2016

Printemps


La semaine a été très ensoleillée chez moi, et même s'il fait encore froid le matin,                               

Création MC




Un marque-page fleuri, reçu d'ISABELLE, pour le célébrer




Merci Isabelle !





         Joie du printemps


Au printemps, on est un peu fou,
Toutes les fenêtres sont claires,
Les prés sont plein de primevères,
On voit des nouveautés partout.
Oh ! regarde, une branche verte !

Ses feuilles sortent de l'étui !
Une tulipe s'est ouverte...
Ce soir, il ne fera pas nuit,

Les oiseaux chantent à tue-tête,
Et tous les enfants sont contents
On dirait que c'est une fête...
Ah ! Que c'est joli le printemps !


Lucie Delarue-Mardrus (poétesse française 1874-1945)


















jeudi 17 mars 2016

Saint Patrick

Après un passage à Paris (ICI) voici un petit voyage en Pays Celtique avec la 


La Saint Patrick est célébrée le 17 mars par les Irlandais (et aussi chez les bretons) pour honorer Saint Patrick, un missionnaire né vers l'an 389, qui a converti l'Irlande au christianisme et est devenu le saint patron des Irlandais.

 

On dit qu'il a utilisé le trèfle pour expliquer le concept de la Sainte Trinité : le père, le fils et le Saint Esprit. Depuis ce jour, le trèfle est l'emblème national de l'Irlande, et les Irlandais le portent fièrement à leur boutonnière le jour de la Saint Patrick.





Une vieille bénédiction irlandaise dit :


"Il y a une petite plante qui pousse sur notre ile.

C’est Saint Patrick lui-même, bien sûr, qui l'a mise là.

Et le soleil, de son travail avec plaisir souriait,

Et avec la rosée, de ses yeux souvent la mouillait.

Elle pousse à travers les marais, à travers les « brake », à travers les « mireland »

Et ils les appellent les chers petits trèfles d’Irlande."















lundi 14 mars 2016

Paris



Une de mes filles habite maintenant Paris. Alors elle m'a ramené ces marque-pages de la capitale.


 

















 





























 La ballade de Paris


Tant de poètes ont écrit
Des couplets, des refrains
Sur Paris
Que je n'sais plus quoi chanter
Pour vanter ta beauté
Mon Paris.

Est-ce ceci ou cela,
Autre chose ou bien quoi,
Je n'sais pas
Pourquoi j'suis tellement ému
En passant dans une rue
De Paris.

J'ai trouvé sur les quais en flânant
Un vieux livre jauni par le temps.
J'y ai lu les souffrances et les joies
Que tu as connues tout'à la fois,
Depuis le temps que tu vis,
Tout's tes rues ont écrit
Leurs romans,
Romans d'amour qui se nouent,
Se dénouent et qui meurent
Doucement.

On s'est battu sous tes murs,
Chacun de tes pavés
A servi
A défendre la liberté 
Qui s'était réfugiée 
Dans Paris.
C'est la peine de tous les hommes
Qui t'as fait comme tu es
Mon Paris.

Ils ont bâti la Concorde,
Notre-Dame, les Tuileries,
Tout Paris.
Ils ont pris la Bastille en chantant,
Construit la Tour Eiffel en flânant,
Les années ont passé doucement,
Mais Paris a gardé ses vingt ans,
La Seine a creusé son lit
Entre les quais tout gris
De Paris.
Il faut croire qu'elle s'y trouve bien
Puisqu'elle est encore là
Aujourd'hui.

Est-ceci ou cela autre chose ou bien quoi,
Je n'sais plus
Pourquoi j'suis tellement ému
En passant dans une rue
De Paris.

Chanson de Francis Lemarque











vendredi 11 mars 2016

Le renard



Voici un petit renard que j'ai brodé sur une toile aïda 7 écrue un peu chinée, pour décorer la chambre où dorment mes petits-enfants. 


On trouve beaucoup de motifs de renard pour les petits en ce moment, sur la vaisselle, les jeux, les tissus...et ma fille adore. Alors j'ai trouvé la grille sur Pinterest, et j'ai même trouvé les boutons assortis que j'ai disposés dans les coins du cadre






                              Le renard


Son doux pelage est roux son aspect familier
Il dort tapi sous terre dans un profond terrier
Comme le jeune et beau cerf qui sort de son hallier
Il fait confiance aux signes et au vent son allié

Pareil au soleil d'août à celui de juillet
Quand son museau pointu découvre un poulailler
Ses petits yeux dorés se mettent à briller
Les feuilles de l'automne s'envolent par milliers

Il raffole de ces grains que l'on cueille aux vendanges
Des pommes vertes et rouges et des belles oranges
Ce rusé animal que seule la faim dérange
Réussit chose étrange à passer pour un ange

Est-ce sa queue en panache la couleur de ses poils
L'animal au nez fin ressemble à une étoile


Alain Hannecart (poesie.webnet) 





Et ce week-end, je vais ici, profiter de la venue du salon dans ma ville pour acheter des fournitures pour mes broderies



                             Bon week-end à vous !









mercredi 9 mars 2016

Fêtes des plantes



C'est bientôt le printemps ! Si, si, il va bientôt venir !

Ce sera le moment de s'occuper du jardin. Voici donc quelques marque-pages en rapport

Celui-ci de DANIELLE

Et ceux-là de NICOLE



































Merci à vous !






                            Le jardinier


Quand le printemps fleurit que les herbes s'enflamment
Il doit chausser ces bottes et se mettre à la tâche
Dès les premiers rayons le jardin le réclame
De l'aube au crépuscule il travaille sans relâche

Il rend visite aux fleurs qui fleurissent en touffes
Il desserre les plants qu'en terre il a semé
Il éclaircit les rangs pour ne pas qu'ils s'étouffent
La nature est plus belle quand elle est clairsemée

Pour assouplir la terre il doit se lever tôt
Sur la terre retournée où il enfonce les bottes
Il doit casser le croc pour en casser les mottes

Armé d'outils tranchants il sculpte les végétaux
Sans perdre patience pour le plaisir des yeux
Quelques fleurs ravissantes et des fruits délicieux


Alain Hannecart (poesie.webnet)








 




dimanche 6 mars 2016

Barque










               La barque


Elle allait sur les eaux apaisées
Du rêve, notre barque,
C'était une ombre suspendue.
Dans le rêve palpitaient

La barque, le calme, la lumière, les eaux.


Andrès Sanchez Robayna (poète espagnol né en 1952)




Bonne journée






















jeudi 3 mars 2016

Fleurs séchées


CHARMILLE a trouvé dans un vide-grenier ce marque-page de fleurs séchées, que sa propriétaire avait fabriqué. Elle a de suite pensé à moi, et en plus, il y a un B brodé !!





Merci Charmille !




A une fleur séchée dans un album


Il m'en souvient, c'était aux plages
Où m'attire un ciel du midi,
Ciel sans souillure et sans orages,
Où j'aspirais sous les feuillages
Les parfums d'un air attiédi.

Une mer qu'aucun bord n'arrête
S'étendait bleue à l'horizon;
L'oranger, cet arbre de fête,
Neigeait par moments sur ma tête;
Des odeurs montaient du gazon.

Tu croissais près d'une colonne
D'un temple écrasé par le temps;
Tu lui faisais une couronne,
Tu parais son tronc monotone
Avec tes chapitaux flottants.

Fleur qui décore la ruine
Sans un regard pour t'admirer !
Je cueillis ta blanche étamine, 
Et j'emportai sur ma poitrine
Tes parfums pour les respirer.

Aujourd'hui, ciel, temple, rivage,
Tout a disparu sans retour;
Ton parfum est dans le nuage,
Et je trouve, en tournant la page,
La trace morte d'un beau jour !


Alphonse de Lamartine

















mardi 1 mars 2016

Don du sang



Plusieurs blogueuses m'ont envoyé des marque-pages de don du sang. 



de Charmille

de Danielle


















  







de Nicole

 

de Sylvie









Merci les filles !






J'avais déjà publié un article sur mon ancien blog sur le sang, et l'histoire de la transfusion sanguine (ICI)




Aussi pour ne pas me répéter, j'ai cherché une poésie sur ce thème. Une école de Gestel dans le Morbihan avait répondu au concours de poésie lancé par la fédération française pour le don du sang bénévole. Je vous la retranscris ici :



Si tu donnes ton sang


Si tu donnes ton sang
Tu donnes la vie
Si tu donnes ton sang
Tu donnes la joie
Si tu donnes ton sang
Tu donnes l'amour
Si tu donnes ton sang
Tu donnes de l'émotion
Alors, n'hésite pas
Cours vite le donner
Car le sang
C'est comme l'eau du désert
C'est sacré !


Classe de CP-CE1 de l'école Jean Guéhenno de Gestel