.



Bienvenue chez moi.
Je vous y montre mes collections diverses, et les poésies et contes que j'aime.
N'hésitez pas à me laisser vos commentaires.
Vous pourrez voir mes collections et broderies déjà publiées sur mon ancien blog ICI

lundi 22 mai 2017

Fillettes


Un joli marque-page pour lequel j'ai craqué


et pour rester dans le même thème un autre offert par CHARMILLE et un autre par ISABELLE

Isabelle



Charmille

































 Merci à vous 2 !



                         L'enfance

L'enfance est un pays fait de jeux d'insouciance
Dans ce vert paradis les enfants sont bavards
Beaucoup d'idées jaillissent de leur esprit brouillon
Que leur âme passionnée conserve comme un buvard
Qui ont de belles couleurs comme les papillons
Dans leurs yeux agrandis comme des nénuphars
Ils voient passer la vie comme dans un tourbillon

Alain Hannecart (poesie.webnet)




Bonne journée !













jeudi 18 mai 2017

Macarons



Quelques petites douceurs !

C.Martini
































         Les macarons

Qu'ils soient au chocolat au lait,
A la pistache ou au café,
A la vanille ou au citron,
Les macarons
Sont toujours ronds 
Et très bons !

Livre "comptines en chocolat" Corinne Albaut


J'adore les macarons ! J'ai la chance dans ma ville d'en trouver de délicieux dans deux maisons, avec beaucoup de choix de parfums

L'une, la chocolaterie Larnicol (ICI) (dont vous voyez un marque-page plus haut). Certaines d'entre vous connaissent peut-être. Etabli depuis longtemps à Quimper, il a ouvert depuis plusieurs chocolateries en France. Il fait de superbes créations en chocolat (trop belles pour être mangées !)
La chaussure est en chocolat bien sûr !
   
L'autre, la pâtisserie macaronerie"Chez Philomène". Ma préférée pour les macarons j'avoue ! Et leurs gâteaux sont délicieux.

photo journal Ouest-France

Et cela dans une jolie maison à colombages, avec la statue de Philomène qui veille sur le magasin.

 Mon petit achat d'il y a 15 jours



                nougatine           caramel beurre salé (mon préféré, un délice !)
             miel-lavande                        banane

 Je me suis régalée ! Pas trop bon pour le régime toute cette page de gâteaux et chocolats, mais il faut bien se faire plaisir de temps en temps ! 





















vendredi 12 mai 2017

Arbre








                    Conseil


Eh bien ! mêle ta vie à la verte forêt !
Escalade la roche aux nobles altitudes.
Respire, et libre enfin des vieilles servitudes,
Fuis les regrets amers que ton cœur savourait.


Dès l’heure éblouissante où le matin paraît,
Marche au hasard ; gravis les sentiers les plus rudes.
Va devant toi, baisé par l’air des solitudes,
Comme une biche en pleurs qu’on effaroucherait.


Cueille la fleur agreste au bord du précipice.
Regarde l’antre affreux que le lierre tapisse
Et le vol des oiseaux dans les chênes touffus.


Marche et prête l’oreille en tes sauvages courses ;
Car tout le bois frémit, plein de rythmes confus,
Et la Muse aux beaux yeux chante dans l’eau des sources.



Théodore de Banville


















mardi 9 mai 2017

Sports



CHARMILLE m'a envoyé ce marque-page de foot. Le joueur et le ballon remuent quand on bouge le marque-page


et pour rester dans le sport, un marque-page d'aïkido envoyé par LAURE



 

Merci à vous 2 !



"Baisser les bras dans une compétition sous prétexte qu'on ne peut terminer premier est incompatible avec l'esprit du sport."
Eric Tabarly

"Il n'est pas de gloire plus grande pour un homme que de montrer la légèreté de ses pieds et la force de ses bras."
Homère

"L'important est de tirer une leçon de chaque échec."
John MacEnroe

"Donner, recevoir, partager : ces vertus fondamentales du sportif sont de toutes les modes, de toutes les époques. Elles sont le sport."
Aimé Jacquet

"Pour moi, l'essentiel dans le sport c'est le dépassement de soi auquel il nous oblige sans cesse."
Nancy Horowitz Kleinbaum (le cercle des poètes disparus)


Et une petite touche d'humour pour finir :

"On peut toujours trouver plus con que les supporters : y'a les sportifs. Parce que les supporters, ils sont assis, les autres, ils courent !"
Coluche











jeudi 4 mai 2017

Broderie phare Armen


Photo Philip Plisson


J'ai brodé avec grand plaisir ce phare d'Ar-Men, d'après une grille d'Isabelle Vautier, tirée du livre "au fil de l'océan"


sur une toile murano 12,6 fils marbrée grise


Et j'ai trouvé un cadre juste bien pour le finitionner (les taches blanches ou grises que vous pouvez voir sur les bords noirs ne sont que des reflets)



Je l'ai aussi en marque-page ! 




Le phare d'Ar-Men (la pierre) se situe non loin de chez moi,  au large de la Pointe du Raz, à l'ouest de l'ile de Sein. Il fait 37 mètres de haut.


Il a été construit sur le rocher du même nom, de 1867 à 1881, dans des conditions très dangereuses, l'endroit étant une zone de récifs très agitée.
Surnommé l'enfer des enfers par les gardiens de phare, leur hélitreuillage et leurs conditions de vie y étaient très difficiles, et encore plus en temps de tempête, où les vagues dépassent le phare, et où ils sentent l'édifice trembler !

La dernière relève d' Ar-Men a eu lieu en avril 1990, date à laquelle le phare est automatisé, (les visites d'entretien ont lieu en hélicoptère, et tous les ans, des plongeurs en inspectent la base.)


Le voici par beau temps
photo bateaux.com


Mais si vous voulez voir et entendre à quoi ressemble une tempête sur les phares de cette zone, voici une vidéo de Jean-René Keruzoré, prise sur YouTube














lundi 1 mai 2017

Muguet


                  Quelques brins de muguet pour vous porter bonheur





              Le Muguet


Muguet, muguet , jolie fleur
Née en odorant parterre
Dans le jardin de grand-mère
Et cueillie avec douceur !

Les clochettes frémissaient
Et l'on croyait les entendre
Chanter une chanson tendre
La chanson du joli Mai !

Nous choisissions patiemment
Les tiges à l'odeur frêle
Grand-mère riait, quand elle
Recevait ces beaux présents !

Quand refleurit le muguet
Je revois le beau parterre
Au jardin du presbytère
Qui a gardé ses secrets !

Clochettes du blanc muguet
Neigez à loisir
Dans le parterre si frais
De mes souvenirs !



Michèle Corti (poesie.webnet) 



Joyeux 1er mai !









jeudi 27 avril 2017

Chevaux


ERATO et NICOLE m'ont toutes les deux envoyé des marque-pages de chevaux

Erato

 
Nicole





Merci à vous 2 !




                      Le cheval

 


Afin que le cheval illustre la beauté
Qu’il montre à chaque pas force et agilité
Ses membres longs et fins taillés pour la vitesse
Ont été dessinés avec délicatesse

Ses nobles proportions lui donne force et allure
Qu’il dorme ou marche au pas au trot ou au galop
Sa crinière dans le vent flotte sur l’encolure
Tant qu’il semble avancer comme un voilier sur l’eau

Tout est harmonieux juste et équilibré
Son poil brillant est souple sa robe fauve lustrée
Ses sabots de corne dure sont vernis et ferrés

Ses lignes au tracé courbe ont été épurées
Il marche avec fierté sa tête se redresse
Et sa queue de cheval est nattée d’une tresse


Alain Hannecart













mardi 25 avril 2017

Séquoias de Californie


Un marque-page venant de Californie






Les séquoias géants (redwoods) de Californie figurent parmi les plus grands arbres du monde,

Ils dépassent les 100 mètres, leurs troncs font de 2 à 6 mètres de diamètre, et leurs racines sont ancrées à 2 à 3,5 mètres sous terre.
Ils poussent naturellement dans une petite zone étroite d'environ 300 km de long sur le flanc ouest de la Sierra Nevada en Californie. L'espèce pousse à une altitude relativement élevée de l'ordre de 900 à 2440 mètres et se trouve seulement dans quelques forêts. Vous pouvez les contempler dans plusieurs parcs nationaux (parc de Yosemite, parc de Sequoia..) 
Le parc national de Sequoia, créé en 1890, est renommé pour ses nombreux sequoias géants. On y trouve notamment le General Sherman, un séquoia mesurant 83 mètres de hauteur, et le plus grand du monde en volume

Le nombre de séquoias géants que l'on trouve dans ce parc est aussi impressionnant que leurs tailles. De nombreux sentiers permettent à tous de s'approcher de ces grands arbres et d'apprendre leur histoire.

Sources internet


 

General Sherman photo wikipédia












jeudi 20 avril 2017

Elections

Je ne sais pas de qui est ce texte, mais cela fait partie de textes ou images humoristiques que je reçois parfois par mail.
En cette période électorale, j'avais envie de le partager, je trouve la fin marrante...et vraie ! De n'importe quel bord, je crois qu'ils sont tous pareils ! Avides de pouvoir et d'argent, mais pas très à l'écoute du "petit peuple"





Le petit Pierre déménage à la campagne et achète un âne à un vieux fermier pour 100 euros. Le fermier doit livrer l'âne le lendemain, mais justement le lendemain : 

-" Désolé fiston, mais j'ai une mauvaise nouvelle : l'âne est mort."

-"Bien alors, rendez-moi mon argent."

-" Je ne peux pas faire ça. J'ai déjà tout dépensé..."
 

-" OK alors, vous n'avez qu'à m'apporter l'âne. "

-" Qu'est-ce que tu vas faire avec un âne mort ?"

-" Je vais le faire gagner par un tirage au sort à une tombola."
 

-" Tu ne peux pas faire tirer un âne mort comme lot !"    
 

-"Certainement que je peux. Je ne dirai à personne qu'il est mort."

Dans sa situation, le fermier se dit qu'il ne peut pas vraiment refuser. Il amène donc l'âne au petit Pierre. Un mois plus tard, il revient voir le petit Pierre : 

-" Qu'est devenu mon âne mort ? "

-" Je l'ai fait tirer au sort. J'ai vendu 500 billets à 2 euros: ça m'a fait... une recette de 1.000 euros !"

-"Et personne ne s'est plaint ? "

-" Seulement le gars qui a gagné. Mais je lui ai rendu ses 2 euros et il n'a pas fait d'histoire !" 


Pierre a vieilli et est devenu ministre des finances de la France. Et pour gagner plus, il s'est toujours entouré d'ânes et continue à entuber tout le monde....!    
















jeudi 13 avril 2017

Pâques

                 Je vous souhaite de passer de bonnes fêtes de Pâques !



Un petit conte pour les enfants qui iront chercher des oeufs

  
                         Les oeufs de Longues-Oreilles


Il était une fois un lapin, Longues-Oreilles, qui voulait inviter ses copains dans son jardin. Il avait envoyé une carte à Michel le coq, Martin le petit cochon, Robin le poussin, Charlotte la poule, Jean-Claude le canard et Philippe, un autre lapin.
 
Mais la maman de Longues-Oreilles ne voulait personne à la maison la veille de Pâques. Alors, Longues-Oreilles avait creusé un tunnel sous la barrière et il avait fait passer ses amis par ce passage secret.

Charlotte la poule portait un panier rempli d'oeufs blancs. Longues-Oreilles avait apporté de la peinture. Tous les amis se mirent à peindre les oeufs. Ils avaient l'idée de les cacher dans le jardin pour le jour de Pâques.
Chaque animal partit donc cacher quelques oeufs sous les buissons, derrière la maison, dans l'herbe, sous les fleurs, au pied d'un arbre, au milieu des carottes, dans les salades.

Tout à coup, le chien du voisin arriva en courant et en aboyant. La poule se défendit en donnant des coups de bec sur la tête du chien. Le canard sauta dans la mare. Le poussin se cacha au milieu des pissenlits. Le coq cria très fort: "COCORICO!!!" Le cochon sauta dans le boue et éclaboussa le chien.
Les deux lapins, très intelligents, utilisèrent leurs grandes oreilles pour se défendre. Philippe posa les oeufs sur les oreilles de Longues-Oreilles. Et Longues-Oreilles lança les oeufs comme une catapulte sur le chien qui s'enfuit.

Mais tous les oeufs étaient cassés. La maman, qui avait entendu le bruit, se précipita dans le jardin. Et que vit-elle ?
Le sol teinté d'oeufs cassés et les sept amis, sales et malheureux. Demain, il n'y aurait pas d'oeufs pour les enfants.

Alors, Maman ne se fâcha pas. Elle invita tout le monde dans la cuisine et elle alla chercher sa réserve d'oeufs. Chacun se remit au travail.

Le jour de Pâques, tous les enfants du quartier étaient contents, car ils avaient trouvé beaucoup d'oeufs multicolores.



Hellokids.com


Joyeuses Pâques !






vendredi 7 avril 2017

Lisbonne (9)


                                                   Ola !

Nous partons pour une dernière visite à Lisbonne. Nous sommes allées visiter le musée de l'azulejo, car j'aime beaucoup ces carreaux de faïence fortement liés à l'identité culturelle portugaise. Vous avez pu voir qu'on en trouvait partout.

Voici quelques marque-pages d'azulejos glanés au fil de nos promenades. Le dernier est en liège, matériau dont le Portugal est un gros producteur



































Le musée national de l'azulejo est abrité dans l'ancien couvent de Madre Deus, datant de 1509. Il présente l'histoire de l'azulejo au Portugal depuis la seconde moitié du XVe siècle jusqu'à nos jours. 

Et voici quelques photos parmi les très nombreux spécimens d'azulejos exposés








 la montée au cloitre de l'ancien monastère








et quelques plus modernes

ici un effet d'optique, les carreaux sont bien tous à plat

Fernando Pessoa, un célèbre écrivain et poète portugais, né à Lisbonne

une représentation du vieux Lisbonne, avec en 1er plan la place du commerce dont je vous avais parlé.


Le voyage à Lisbonne se termine. J'espère qu'il vous a plu. Pour moi, ça a été un très grand plaisir. Nous avons réussi à voir à peu près ce que nous avions prévu sur ces 3 jours et demi, le vieux Lisbonne, Belem et Pena (sauf Sintra en descendant de Pena et peut-être une traversée du Tage en ferry pour avoir une vue panoramique sur Lisbonne, mais pas le temps !)
Mais c'est une ville qui regorge de monuments, de musées de toutes sortes, de jardins botaniques, de belvédères...Plein de choses à voir !

Nous avons eu une température de 15-16° dans la journée (début février) même si les nuages ont alterné avec le ciel bleu, alors quand à notre descente sur Paris à 16h de l'après-midi, le commandant de bord nous a annoncé 0°! nous avions bien envie de repartir !


                                Obrigada (merci) de m'avoir suivie!